REFERAT FRANCEZA: CHARLEMAGNE

Incarcat la data: 09 Decembrie 2008

Autor: Gogoasa Alexandru

Pret: 50 credite

1 (1 review)
Charlemagne Introduction Charles Ier dit Charles le Grand ( en latin Carolus Magnus, en franais Charlemagne, en allemand Karl der Grosse ) est vraisemblablement n le 2 avril 742, sans certitude quant au lieu. Il est mort a Aix-la-Chapelle (Aachen, en Allemagne), le 28 janvier 814. Il est roi des Francs ( 768-814 ), devient par conquete roi des Lombards (774-814), et est couronn empereur d'Occident par le pape Lon III le 25 dcembre 800, relevant une dignit prestigieuse disparue depuis l'an 476. Monarque guerrier, il agrandit notablement son royaume par une srie de campagnes successives, en particulier par la lente mais violente soumission des Saxons paiens (772-804). Souverain rformateur, soucieux d'orthodoxie religieuse et de culture, il protge les arts et les lettres, et initie dans son vaste empire le brillant mouvement ultrieurement qualifi de renaissance carolingienne. Son ouvre politique immdiate ne lui survit pas longtemps. L'empire est partag entre ses trois petits-fils des le trait de Verdun en 843. Le morcellement fodal des siecles suivants, puis la division de l'Europe en tats-Nations rivaux condamnent a l'impuissance ceux qui tentent explicitement de restaurer l'empire universel de Charlemagne, en particulier les souverains du Saint-Empire romain germanique, de Otton Ier en 952 a Charles Quint au XVIe siecle, ou encore Napolon Ier, hant par l'exemple du plus minent des Carolingiens. Pourtant, Charlemagne peut etre considr comme le "Pere de l'Europe" avant l'heure, pour avoir assur le regroupement d'une partie notable de l'Europe occidentale, et pos les principes de gouvernement dont ont hrit les grands tats europens. Biographie Charlemagne est le plus illustre reprsentant des souverains de la dynastie carolingienne. Petit-fils de Charles Martel, il est le fils de Ppin III, dit le Bref et de Berthe de Laon dite au Grand Pied. La naissance et l'enfance de Charlemagne restent obscures, faute de documents d'poque. Il est vraisemblablement n le 2 avril 742. Certaines analyses suggerent le 1er avril 747, le 15 avril 747 ou le 1er avril 748. Ayant vraisemblablement vu le jour a "La Pralle" a Herstal, en Austrasie ( actuellement en Belgique), il vit a Jupille, ou rside son pere Ppin le Bref. (Herstal et Jupille se situent aujourd'hui dans la banlieue de la ville de Liege en Belgique et sont a l'poque des lieux de rsidence privilgie d'une bonne partie des souverains des dynasties mrovingienne et pippinide, ancetres des Carolingiens). D'autres lieux de naissance sont galement voqus : Aix-la-Chapelle, Dren, Prm, Quierzy-sur-Oise. Le regne A la mort de Ppin le Bref, le 24 septembre 768, ses deux fils Charles (futur Charlemagne) et son frere Carloman Ier sont tous deux lus rois, le 9 octobre 768, par une assemble populaire. Charles se voit attribuer la partie de territoire que possdait son pere, et Carloman le royaume de leur oncle Carloman, frere de Ppin le Bref. En 770, son frere refusant de l'aider, Charles est seul a combattre et a remporter une victoire complete sur les peuples d'Aquitaine aux vellits d'indpendance. En 771, soit apres un peu plus de trois annes de regne et de paix relative entre les deux freres, Carloman meurt au palais carolingien de Samoussy, tout pres de Laon. Des le lendemain de sa mort, Charles s'empare du royaume de son frere en usurpant l'hritage de ses neveux. Gerberge, la veuve de Carloman, se rfugie en Italie, avec ses fils et quelques partisans. A l'ge de vingt-neuf ans, Charles est lu souverain de tout le royaume franc. Dans le royaume franc, les puissants accueillent des hommes libres qu'ils duquent, protegent et nourrissent. L'entre dans ces groupes se fait par la crmonie de la recommandation : ces hommes deviennent des guerriers domestiques ( vassus ) attachs a la personne du senior. Le seigneur doit entretenir cette clientele par des dons pour entretenir sa fidlit. La monnaie d'or devenant rare du fait de la distension des liens commerciaux avec Byzance (qui perd le contrle de la Mditerrane occidentale au profit des musulmans) la richesse ne peut guere provenir que de la guerre: butin ou terres conquises a redistribuer. En l'absence d'expansion territoriale les liens vassaliques se distendent. Pour se prenniser, une puissance doit s'tendre. Depuis des gnrations, les pippinides tendent ainsi leurs dominations et leurs comtes s'enrichissant cedent des terres a leurs propres vassaux. Charles Martel et Ppin le Bref ayant rcupr les biens de l'glise, pour nommer veques ou abbs des vassaux laics, ont les moyens d'etre a la tete d'une arme sans gale dans l'occident mdival a cette poque, tout en stabilisant leurs acquis. Charlemagne se retrouve avec le meme probleme : il doit s'tendre en permanence pour entretenir ses vassaux et viter la dissolution de ses possessions. Pendant tout son regne, il tente de les fidliser par tous les moyens : en leur faisant preter serment, en leur allouant des terres (seule richesse de l'poque) qu'ils doivent lui restituer a leur mort, en envoyant des missi dominici surveiller ce qui se trame a travers son empire. Pour prenniser son empire naissant, il doit chaque anne runir son arme et la lancer vers de nouvelles conquetes. Une fois seul matre du royaume franc, il agrandit son royaume vers le nord et l'est (Baviere, Saxe, Frise), vers l'ouest (Bretagne) et vers le sud (nord de l'Ebre en Espagne en 778, tablissant des marches). Il fait, a partir de 772, une guerre acharne aux Saxons, qui, commands par Witikind, lui opposent une vigoureuse rsistance: il n'acheve de les soumettre qu'en 804 ; il se voit meme contraint, pour prvenir leurs rvoltes, d'en dporter un certain nombre. A l'avenement de Charlemagne, l'Italie est sous domination byzantine, depuis sa reconquete par Justinien en 535, et la papaut est donc sous tutelle de l'Empire romain d'orient. L'Empire byzantin, accapar dans sa lutte contre l'expansion de l'empire musulman, n'a plus les moyens de protger Rome menace par les Lombards. S'affranchissant de la tutelle Byzantine, la papaut se tourne donc vers les Francs. En 774, Charlemagne intervient et dfait Didier, roi des Lombards qui menace de nouveau le pape, et s'empare de ses tats. L'exarchat byzantin de Ravenne n'est tomb que 23 ans plus tt et c'est donc une rgion tres cultive qui passe sous domination franque. En 778, Charlemagne intervient en Espagne et, malgr un chec subi de la part des Vascons a Roncevaux par son arriere-garde, que commande Roland, prsent comme son neveu dans la clebre chanson de geste qui porte son nom, il remporte plusieurs victoires sur les Sarrasins et russit a conqurir toute la Catalogne. L'annexion de la Frise orientale (la rgion s'tendant du Zuiderzee jusqu'a l'embouchure de la Weser) par les Francs ne fut acquise, en apparence, qu'apres 782, voire 785. C'est a cette derniere date que Widukind, le chef de la rsistance paienne des Saxons se soumit a Charlemagne. Nanmoins, la situation politique demeura tendue encore plusieurs annes pour les Francs. Le peuple, d'origine celtique, de Bretagne considere le roi des Francs comme un monarque tranger, et lui rsiste de maniere acharne. En 786, Charlemagne envoie des forces considrables ravager la Bretagne, sans toutefois parvenir a la soumettre. Il essaye a nouveau en 799 puis en 811, mais a chaque fois sans succes. En 788, il s'attaque a Tassillon, duc de Baviere, qui conspire contre lui avec les Saxons. Il le rduit a l'impuissance et ajoute ses tats a son empire. En 791, avec l'aide de son fils Ppin d'Italie, il mene contre les Avars une premiere expdition. En 795, il russit a s'emparer de leur camp retranch, le Ring avar, avec un trsor considrable, fruit de plusieurs dizaines d'annes de pillage. En 805, les derniers Avars rebelles sont dfinitivement soumis. Couronnement imprial Le jour de Nol de l'an 800, Charlemagne est couronn empereur des Romains par le pape Lon III, a Rome, en la basilique Saint-Pierre. Il se montre courrouc que les rites de son couronnement soient inverss au profit du pape. En effet, ce dernier lui dpose subitement la couronne sur la tete alors qu'il est en train de prier, et ensuite seulement le fait acclamer et se prosterne devant lui. Une maniere de signifier que c'est lui, le pape, qui fait l'empereur - ce qui anticipe sur les longues querelles des siecles ultrieurs entre l'glise et l'Empire. Selon Eginhard, le biographe de Charlemagne, l'empereur serait sorti furieux de la crmonie : il aurait prfr que l'on suive le rituel byzantin, a savoir l'acclamation, le couronnement et enfin l'adoration - c'est-a-dire, selon les Annales Royales, le rituel de la proskynese (prosternation), le pape s'agenouillant devant l'empereur. C'est en se souvenant de cet pisode que Napolon prend soin, un millnaire plus tard, lors de son couronnement en prsence du pape, de se poser la couronne lui-meme sur la tete. Mais l'empire byzantin refuse de reconnatre le couronnement imprial de Charlemagne, le vivant comme une usurpation. Charles et ses conseillers objectent que l'empire d'Orient tant tomb aux mains d'une femme, l'impratrice Irene de Byzance, cela quivaut a une dshrence pure et simple du titre imprial, qui ne peut etre assum que par un mle. Avec le trait de paix d'Aix-la-Chapelle en 812, l'empereur d'Orient Michel Ier Rhangab daigne accepter vraiment de reconnatre le titre imprial de Charlemagne et de ses successeurs, et encore, en utilisant des formules dtournes vitant de se prononcer sur la lgitimit du titre, telles que : "Charles, roi des Francs (...), que l'on appelle leur empereur." Charlemagne considere que la dignit impriale ne lui est confre qu'a titre personnel, pour ses exploits, et que son titre n'est pas appel a lui survivre. Dans ses actes, le souverain se titre "empereur gouvernant l'Empire romain, roi des Francs et des Lombards" ( Karolus, serenissimus augustus, a Deo coronatus, magnus et pacificus imperator, Romanum gubernans imperium, qui et per misericordiam Dei rex Francorum et Langobardorum ). Dans son testament, en l'an 806, il partage l'empire entre ses fils, suivant la coutume franque, et ne fait aucune mention de la dignit d'empereur. C'est seulement en 813, quand il n'a plus qu'un seul fils encore vivant, le futur Louis le Pieux, que Charlemagne dcide dans son testament du maintien de l'intgralit de l'empire et du titre imprial. Selon les lettrs de l'poque, comme Alcuin, le prince idal doit avoir un but religieux, et lutter contre les hrtiques et les paiens, y compris hors des frontieres. Mais il doit avoir aussi un but politique : ne pas se contenter de la dignit royale, et devenir empereur d'Occident. Lon III va dans ce sens, mais pour lui le pouvoir spirituel l'emporte sur le pouvoir temporel, ce qui explique cette organisation lors du couronnement de Charlemagne. Restructuration de la socit agricole et fodalit A partir de 800, les campagnes se font plus rares et le modele conomique franc bas sur la guerre n'est plus viable. L'agriculture est encore largement inspire du modele antique esclavagiste. Mais les esclaves ont une productivit faible, car non intresss aux rsultats de leur travail, et sont couteux en saison morte. En priode de paix, nombreux sont les hommes libres qui choisissent de poser les armes pour le travail de la terre, plus rentable. Ceux-ci confient leur scurit a un protecteur, contre ravitaillement de ses troupes ou de sa maison. Certains arrivent a conserver leur indpendance, mais la plupart cedent leur terre a leur protecteur, et deviennent exploitants d'une tenure (ou manse), pour le compte de ce dernier. Inversement, les esclaves sont mancips en serfs, et deviennent plus rentables. Cette volution se fait d'autant mieux que l'glise condamne l'esclavagisme entre chrtiens. La diffrence entre paysans libres et ceux qui ne le sont pas s'attnue. La frappe de monnaie d'argent, depuis plusieurs gnrations, et son homognisation en 781 par Charlemagne, est un progres norme. Il ne suffit plus au paysan de produire ce qu'il faut pour survivre apres avoir revers une partie de sa production a son seigneur, il peut alors vendre des surplus. Les carolingiens ont pris d'autres mesures pour favoriser le commerce: ils entretiennent les routes, favorisent les foires... Cependant, ce commerce est troitement encadr (les prix sont fixs depuis 794, l'exportation des armes est prohibe) et tax. le but initial est d'avoir acces a des produits prcieux afin d'entretenir ses vassaux. La rvolution agricole est en germe mais elle ne se concrtise pas avant les grandes invasions. Fin de regne En 813, il associe son fils Louis a l'empire. Au lendemain de sa mort en 814, le vaste empire de Charlemagne est born a l'ouest par l'ocan Atlantique (sauf la Bretagne), au sud, par l'Ebre, en Espagne, par le Volturno, en Italie ; a l'est par la Saxe, la riviere Tisza, les contreforts des Carpates et l'Oder ; au nord par la Baltique, le fleuve Eider, la mer du Nord et la Manche. En 1165, Charlemagne est mis au nombre des saints par l'antipape Pascal III. Sa fete est fixe au 28 janvier. La papaut qui suit ne se prononce jamais sur la lgitimit de la canonisation de Charlemagne, et son culte reste tolr. Il est le patron de l'universit de Paris, qui le fete encore annuellement au XIXe siecle. L'Association des laurats du Concours gnral, en France, tient toujours son repas annuel aux environs de la Saint-Charlemagne. Chronologie 2 avril 742 : Naissance de Charlemagne. 768 : Dbut du regne de Charlemagne, roi des Francs. Couronnement a Noyon. Il regne avec son frere Carloman Ier jusqu'en 771. 770 : Charlemagne remporte une victoire complete sur les peuples d'Aquitaine, qui voulaient se rendre indpendants. 771 : Charlemagne regne seul, apres la mort de son frere Carloman Ier. 772 : Dbut des guerres de Saxe. 774 : Soumission des Lombards. 778 : Dbut des guerres contre les Maures. 788 : Diete d'Empire a Ingelheim: La Baviere perd son indpendance. Tassilon fut condamn a mort. 25 dcembre 800 : Charlemagne, roi des Francs, est couronn empereur d'Occident a Rome par le pape Lon III. Dbut du nouvel Empire d'Occident. 804 : Soumission des Saxons apres 32 ans de guerres. 810 : Charlemagne s'installe dfinitivement a Aix-la-Chapelle. 812 : Par le trait d'Aix la-Chapelle, l'empereur d'Orient Michel Ier reconnat Charlemagne comme empereur d'Occident. 813 : Il associe son fils Louis a l'empire. 28 janvier 814 : Mort de Charlemagne Conclusions Au dbut de son regne, Charlemagne n'a pas de lieu de rsidence fixe. Il se dplace avec sa cour de villa en villa. L'empire est administr par les missi dominici, qui vont par deux: un comte et un veque. Ces hauts commissaires sont chargs de visiter chaque anne toutes les provinces de son vaste empire et de faire respecter partout le pouvoir central selon les capitulaires. Ces capitulaires sont des directives labores a la cour au cours de grandes assembles appeles plaids. Sur le modele des Annales maximi de la rpublique romaine, un clerc tient a jour la chronique des vnements du regne, consigns dans les Annales regni Francorum. A partir de 790, l'empereur rside le plus souvent a Aix-la-Chapelle qui devient capitale de l'empire carolingien. Il entretient de tres bonnes relations avec le calife abasside de Bagdad, Haroun ar-Rachid, son alli de fait contre l'mirat ommeyyade dissident de Cordoue qui contrle l'Espagne, mais aussi contre l'empire byzantin. Il reoit de lui en cadeau, entre autres, un lphant blanc nomm Abul-Abbas, en 797 ou 801 selon les sources. Le calife l'assure en outre que la pleine libert resterait assure aux pelerins chrtiens se rendant a Jrusalem. Charlemagne met en place une monnaie unique dans l'empire, et dveloppe l'utilisation de l'crit comme moyen de diffusion de la connaissance, et particulierement l'usage de la langue latine. Les scriptoria se dveloppent dans les abbayes carolingiennes : Saint-Martin de Tours, Corbie, Saint-Riquier, etc. Le succes de ces ateliers de copiage est rendu possible grce a l'invention d'une nouvelle criture, la minuscule Caroline, qui gagne en lisibilit, car les mots sont spars les uns des autres, et les lettres mieux formes. L'vangile de Godescalc, un vangliaire crit par un scribe franc entre 781 et 783 sur ordre de Charlemagne, est le premier exemple dat d'criture minuscule caroline. A sa cour, il encourage l'tude de certains auteurs de l'Antiquit, et Platon y est connu. (Aristote ne sera redcouvert qu'a partir du XIIe siecle en Occident). En 789, il promulgue le capitulaire Admonitio generalis qui ordonne que soit cre dans chaque vech une cole destine aux enfants laics. Sous son regne, l'art prroman apparat, et un bon nombre de cathdrales sont construites dans tout l'empire. Elles seront pour la plupart toutes reconstruites lors de la renaissance ottono-clunisienne et au XIIe siecles. Certains de ces monuments reprennent le plan hexagonal des glises d'Orient. La chapelle palatine d'Aix-la-Chapelle en est un exemple, ainsi que la petite glise de Germigny-des-Prs entre Orlans et Saint-Benot-sur-Loire. L'hritage administratif de Charlemagne sera repris dans les Flandres, ainsi que par les Normands qui vont appliquer ces principes apres leur conquete de l'Angleterre. Dans le chant I de son poeme Organt, Saint-Just fait allusion a Charlemagne en ces termes : "Il prit un jour envie a Charlemagne De baptiser les Saxons mcrants: Adonc il s'arme, et se met en campagne, Suivi des Pairs et des Paladins francs. Monsieur le Magne eut mieux fait a mon sens De se damner que de sauver des gens, De s'enivrer au milieu des Lares, De caresser les Belles de son temps, Que parcourir maints rivages barbares, Et pour le Ciel consumer son printemps." Dans "Le couronnement de Charlemagne", ginhard, chroniqueur franc, ami et conseiller de Charlemagne, a crit sur lui une biographie plutt logieuse. En voici un extrait : "Venant a Rome pour rtablir la situation de l'glise, qui avait t fort compromise, il y passa toute la saison hivernale. Et, a cette poque, il reut le titre d'empereur et d'auguste. Il y fut d'abord si oppos qu'il s'affirmait ce jour-la, bien que ce fut celui de la fete majeure, qu'il ne serait pas entr dans l'glise, s'il avait pu savoir a l'avance le dessein du pontife. Bibliographie -Pierre Rich, De Charlemagne a Saint Bernard : culture et religion, Paradigme, coll. "Varia", Caen, 1995. -Philippe Depreux, Charlemagne et les Carolingiens 687-987, Talandier, Paris, 2002. -Robert Folz, Le Couronnement imprial de Charlemagne : 25 dcembre 800, Gallimard, coll. "Folio / Histoire", Paris, 1989. -Jean Favier, Charlemagne, Fayard, Paris, 1999 ( rimpr. 2002 ). -Alessandro Barbero ( trad. Jrme Nicolas ), Charlemagne : un pere pour l'Europe, Payot & Rivages, coll. "Biographie Payot", Paris, 2004.

Textul de mai sus reprezinta un extras din "REFERAT FRANCEZA: CHARLEMAGNE". Pentru versiunea completa a documentului apasa butonul Download si descarca fisierul pe calculatorul tau. Prin descarcarea prezentei lucrari stiintifice, orice utilizator al site-ului www.studentie.ro declara si garanteaza ca este de acord cu utilizarile permise ale acesteia, in conformitate cu prevederile legale ablicabile in domeniul proprietatii intelectuale si in domeniul educatiei din legislatia in vigoare.

In cazul in care intampini probleme la descarcarea fisierului sau documentul nu este nici pe departe ceea ce se doreste a fi te rugam sa ne anunti. Raporteaza o eroare

Important!

Referatele si lucrarile oferite de Studentie.ro au scop educativ si orientativ pentru cercetare academica.

Iti recomandam ca referatele pe care le downloadezi de pe site sa le utilizezi doar ca sursa de inspiratie sau ca resurse educationale pentru conceperea unui referat nou, propriu si original.