REFERAT FRANCEZA: ALIME

Publicat: 04 Mar 2009 00:00

Le mais de Zadig " - (E1) Tout ce que tu vois sur le petit atome ou tu es n devrait etre a sa place et dans son temps fixe, selon les ordres immuables de celui qui embrasse tout. (E2) Les hommes pensent que cet enfant qui vient de prir est tomb dans l'eau par hasard, que c'est par un meme hasard que cette maison est brulee: (E3) mais il n'y a point de hasard; tout est preuve, ou punition, ou rcompense, ou prvoyance... (E4) Faible mortel, cesse de disputer contre ce qu'il faut adorer. o4f13fu- (E5) Mais, dit Zadig...Comme il disait mais, l'ange prenait dja son vol vers la dixieme sphere. Zadig, a genoux, adora la Providence, et se soumit. L'ange lui cria du haut des airs:- (E6) Prend ton chemin vers Babylone."(Voltaire, Zadig)La conversation s'ouvre brusquement par l'introduction du theme qui anticipe un conflit entre l'metteur et le rcepteur sur les valeurs de base: la foi religieuse. L'ange rsout le conflit d'une maniere impersonnelle: il utilise des mots tels: tout, les hommes. Le mot tout est une prsquence pour la squance de base (E3). Par deux verdicts (Austin): (E1) -; verdict bas sur l'vidence et (E3), ml'ange exige de Zadig un acte promisif: rester dans un tat, faire quelque chose (cesse de disputer) pour quelqu'un (pour la Providence). (E1) et (E2) sont des prsquences-arguments pour la squence de base: il n'y a point de hasard; tout est preuve, ou punition, ou rcompense, ou prvoyance. (E2) est la prmisse, (E1) est l'argument et (E3) est la conclusion. Par le sujet du dbat, l'ange ralise une communication persuasive et la modalit utilise est l'thos: avant qu'il eut communiqu, l'ange a peru l'auditoire et la maniere dont il sera peru. L'organisation du discours influence d'une maniere indirecte le pathos. Les facteurs de la crdibilit sont: la qualification et l'exprience de l'ange, le dynamisme et la vrit du sujet. L'ange utilise un procd smantique de la vrit: il montre ce qui est faux (Les hommes pensent que cet enfant qui vient de prir est tomb dans l'eau par hasard, que c'est par un meme hasard que cette maison est brulee) et par le connecteur mais il montre ce qui est vrai: (E3), (E1). La vrit est perue par les sens: Tout ce que tu vois..Outre les arguments a une seule facette (E1), a double facette (E2), (E3), l'ange apporte des preuves ausii: l'enfant noy, la maisonm brulee. En employant l'induction, a partir des lements particuliers (l'enfant, la maison), l'ange desire que Zadig arrive a la conclusion implicite: tout est dtermin par Dieu. Cette conclusion (E1) a de la force argumentative, meme si Zadig semble chercher un contreargument. (E3) -; la cible argumentative -; oriente l'argumentation. Il n'y a point de hasard... en indiquant a Zadig un principe de vie, une attitude cognitive (la dcouverte du Dieu), en determinant la modification de l'etat psychologique de l'interlocuteur.Le cadre de la conversation est formel, la relation est assymtrique: par le statut de reprsentant du Dieu, l'ange a le pouvoir, a un comportement dominateur (il donne des ordres: cesse de disputer, prend ton chemin). Par son attitude de pression, il fait preuve de suprieurit et de responsabilit: (E4), (E6). Apres deux reprsentatives (Searle) - au biais de (E1) et (E3) la ralit soit reproduite d'une maniere adquate -, on observe deux directives ou dcrets - (E4), (E6) -; qui exprime la dmande imprieuse de l'ange. Apres une constatation (faible mortel), la Providence veut de Zadig un geste-dclaration qui ralise la correspondence entre le contenu propositionnel (E4) et la ralite, en prsence d'une ralite extralinguistique, l'glise.La suite d'noncs (E1)- (E4) et l'nonc (E6) respectent le principe de la sincrit: l'ange adhere a ses mots. Les informations sont ncessaires (le principe de l'information) et de la plus grande importance (le principe de l'exhaustivit). La maxime de la modalit eest respecte, l'expression est claire, prcise, mais on ne peut pas dire la meme chose sur la maxime de la quantit p0arce l'information n'est pas concise: (E4) est prcd par (E1), (E2), (E3), le texte abonde en informations et en hypotheses implicites: (E1), (E2), (E3), (E4). tant donne la fonction de persuasion, l'ange tombe en une loquence emphatique: par l'emploi des mots solennels (Providence, Babylone) il donne une note de pathtisme au discours. M,ais la maxime de la modalit est respecte: au niveau phontique, la clart se manifeste par la dicte correcte, la prononciation claire, au niveau syntaxique, par les constructions naturelles, logiques, au niveau smantique, par l'utilisation des mots d'une large circulation dans la langue littraire dont le sens est bien connu. Les mots sont utiliss d'un sens conotatif; la mtaphore le petit atome possede assez d'lments de dsambiguisation afin de relever le sens.L'ange introduit le theme, mais il ne donne pas le droit a rplique a Zadig car il s'envole. L'alternance des rpliques est rduite au minimum: Mais ralise la disjonction comprhensive. Il n'y a pas d'entendement dialogique et une rponse tronque de Zadig (Mais) transgresse la maxime de la qualit et de la modalit. En considrant qu'il dirait quelque chose de faux ou d'inutile, l'ange ne permet pas a Zadig de continuer et de la sorte la maxime de la qualit est transgresse. Le dcalage d'information qui existe entre Zadig et l'ange, l'obscurit, transgresse la maxime de la modalit. Au niveau smantique, l'ange ne peut pas recevoir les informations ncessaires a la comprhention de l'nonc: il s'envole. La maxime de la quantit est transgresse (E5) n'est pas un nonc informatif. L'ange considere que l'intervention de Zadig serait dplace et c'est pour cele qu'il s'envole: la maxime de la relation est transgresse. Zadig veut cooprer mais il n'y a pas une syncronisation intractionnelle. L'ange ouvre le dialogue par une assrtation, le maintient par un argument de type assertation et le ferme par un ordre (E4) sans offrir au rcepteur le droit de parler.La russite de la persuation est dtermine par la qualit des arguments (tout, mais) et par le prestige de l'metteur (l'ange). Mais (E3) est un connecteur argumentatif qui indique l'orientation argumentative, (E3) tant un argument en faveur d'une conclusion visee par l'ange. Afin de persuader, l'ange utilise des "ancres" tels: tout ce que tu vois, l'enfant, la maison, l'valuation ngative de deux objets (l'enfant noy, la maison brulee) qui seront values positivement (la volonte de Dieu), le dsquilibre cr entre le plaisir senti (la foi en Dieu) et l'information qui veille la peur (l'enfant noy, la maison brulee). Cette loi exprime le principe de la pertinence qui montre l'incidence de (E3) sur (E2). Ce imais de Zadig rest en suspens s'oppose soit a l'ordre institue par l'ange, soit a la these selon laquelle la Providence dtermine tout. Il peut contester soit l'interdiction de l'ange, soit le contenu de la these qui montre tout est impos par la Providence. Selon Searle, le refus de Zadig est un acte indirect de langage qui suit les etapes suivamntes:tape 1: A (l'ange) fait une proposition a B (Zadig), B rpond Mais (la conversation).tape 2: B est cooperatif dans la conversation, la remarque se veut pertinente (le principe de la coopration).tape 3: La rponse de Zadig peut etre une acceptation, un refus ou une contre-proposition (la thorie des actes de langage)tape 4: Mais l'nonciation n'exprime rien de ce qu'on a present en haut et ne constituent la reponse pertinent.tape 5. Il veut problement dire davantage: l'allocuteur suppose que sa remarque est pertinente.tape 6; Je sais que demander a quelqu'un ne pa chercher suppose nier la curiosit humaine; je sais aussi que croire sans preuves est l'eesence du dogme chtien (l'information factuelle du plan eloigne)tape 7: B ne peut pas etre en meme temps fidele et infidele.tape 8: L'une des conditions prliminaires de l'acceptation d'une poroposition reside dans la capacite d'entreprendre l'acte-predicat (la theorie des actes de langage).tape 9: Je sais donc qu'il a dit quelque chose (Mais), ce qui implique le fait qu'il ne peut pas accepter cette proposition.tape 10: Son but illocutionnaire primaire est problablement de refuser la proposition.Peut-etre ce mais reste-il suspendu parce que B n'a aucuin argument a offrir a A, mais il veut montrer son refus. Ainsi l'homme ne peut pas se rsigner au hasard; meme si la raison qu'il a offert ne suffit pas a argumenter, quand meme la dignite lui impose de marquer l'ouverture vers une argumentation en faveur d'un these contraire.On pose un autre question: si l'ange part parce qu'il a fini sa mission et Zadig ne prsente plus d'intret ou s'il veut se soustraire afin de ne pas rpondre aux objections apportes par Zadig. L'ange recourt a un argument d'autorit pour ne pas dtourner la discussion au desanvatage de la Providence. Le geste d'obissance de Zadig peut etre interpret a double faon: Zadig aime Dieu et lui obit; le narrateur dcrit seul le geste de Zadig sans marquer ses sentiments; seules les gestes marquent l'obissance (a genoux il prononce des formules type dans un cadre institutionnel). L'ange demande a Zadig une promesse, veut qu'il dsire, qu'il soit intress dans l'action, qu'il prfere la ralisation de l'acte a la place de son chec, quand meme il s'envole. Selon Grice, L (le locuteur -; l'ange) veut dire quelque chose (E4), laissant comprendre a Zadig qu'il faut aimer Dieu. Il a l'intention I1 de dterminer au biais de l'nonciation de P (E4) une certaine certaine rponse R (l'obissance a l'ordre et la soumission a Dieu) de la part de l'allocuteur (Zadig); il a l'intention I2 que Zadig identifie l'intention de L (c'est pourquoi il s'envole). L a l'intention I3 que cette identification de l'intention de L (de la part de Zadig)fonctionne comme base pour Zadig de rpondre R. Meme si au dbut Zadig ne manifeste pas obissance (Mais), Zadig identifie I2 comme base pour son obissance (a genoux, adora la Providence, et se soumit). Apres que l'ange ralise l'acte illocutionaire, de production des noncs (E1)-(E4) en employant quelques mots dous de sens et de signification, il essaye d'influencer Zadig se prosterner a Dieu (a genoux, adora la Providence), il arrive que, par l'acte perlocutif, l'ange influence Zadig: l'exercitif se soumit. Par son statut de rprsentant du Dieu, l'ange manifeste en particulier des actes exercitifs,des ordres) (E4), (E6). Le verbe se soumit signifie le fait que le sujet ralise une srie de gestes qui montrent l'obissance (il se met a genoux, prononce des mots pieux), mais on ne sait rien de son tat d'ame.Par le geste d'obissance, la coopration est finalise. L'interlocuteur Zadig, conu comme un "un moi idal", peut etre envisag comme un partenaire idal de la coopration: "un locuteur qui envisage une dmarche argumentative en imaginant la prsence d'un auditoire qui , au-dela du fait qu'il est capable de le suivre et de rpondre a ses solicitations, peut aussi le tester et l'valuer. Un auditoire qui a cette comptence-la est un partenaire idal d'une rencontre dialectique." (Golden)11Apud. Ch. Plantin, Essais sur l'argumentation. Introduction linguistique a l'tude de la parole argumentative, p.215.DICTIONNAIRESChazaud, Henri Bertaud de, Dictionnaire des synonymes, Paris, Dictionnaire du Robert, 1989.Moeschler, J., Reboul, Anne, Dictionnaire enciclopdique de pragmatique, Paris, ditions du Seuil, 1994.Littr, Emile, Dictionnaire de la langue franaise, Paris, ditions Universitaires, 1963.Pchoin, Daniel, Demay, Franois, Le Petit Larousse, Paris, Larousse, 1995.Robert, Paul, Le Petit Robert. Dictionnaire de la langue franaise I, Paris, Le Robert, 1992.

Trebuie sa citesti

Black Friday cu preturi microscopice la produsele de la GSMnet
Black Friday cu preturi microscopice la produsele de la GSMnet

Ziua de Black Friday aduce numeroase avantaje pentru pasionatii de tehnologie. In prezent, pretentiile ce fac referire la ultimele gadget-uri tehnologice sunt destul de mari. Utilizatorii sunt foarte bine documentati cu privire la specificatiile smartphone-urilor, dar și în ceea ce

Despre mecanici auto si ateliere de reparatii
Despre mecanici auto si ateliere de reparatii

Sunt foarte puțini mecanici auto de încredere pe piață. Sunt foarte puțini mecanici auto în general, care sunt bombardați de o mulțime de clienți cu lucrări de reparații din care toți își doresc să fie ei o prioritate,

Gadgeturile studentului modern
Gadgeturile studentului modern

Cat de mult s-a schimbat viata intr-un campus in ultimii 20-25 de ani? Cel mai probabil, nu foarte mult la capitolul distractie, interactiuni sociale si provocari pe linie materiala, dar cu siguranta sunt schimbari radicale in ceea ce priveste modul in care tehnologia isi face simtita prezenta in

Cum sa ajuti copilul sa invete cu placere - Trucuri eficiente
Cum sa ajuti copilul sa invete cu placere - Trucuri eficiente

Fiecare parinte se loveste de aceasta problema: cum sa imi ajut copilul sa invete mai bine, cum sa il determin sa ia note bune la scoala si cum sa il fac sa inteleaga ca educatia este cea mai importanta pentru el. In primul rand, trebuie sa stii ca este foarte important ca tu, ca parinte, sa te

Ce este o pergola
Ce este o pergola

Zilele cu prea mult soare pot fi un adevărat chin dacă nu încercăm să ne protejăm corpul de razele ultraviolete. In ajutorul nostru sar pergolele, care reprezintă de mult timp un centru de greutate in arhitectura grădinilor. Pergolele sunt structuri

Teste Online

Test informatica varianta C

Test informatica varianta C, cls XII, verificare

mai multe »
Acest site foloseste Cookie-uri.
Folosim cookie-uri pentru a personaliza continutul si reclamele, pentru a oferi caracteristici specifice retelelor sociale si pentru a analiza traficul nostru. De asemenea, impartasim informatii despre felul in care ne utilizati site-ul, cu partenerii nostri de pe retelele sociale, de publicitate si de statistica in conformitate cu Politica de confidentialitate. Va puteti administra preferintele in Setari cookie.